Centre Canadien d'Architecture
Canadian Centre for Architecture
1920, rue Baile
Montréal, Québec
Canada H3H 2S6
t 514 939 7001
f 514 939 7020
www.cca.qc.ca
communiqué

Pour diffusion immédiate

La 37e Rue Ouest, à Manhattan, photographiée par John Veltri
entre le 13 et le 18 septembre 1966

Collection Centre Canadien d'Architecture, Montréal
Montréal, le 5 décembre 2003Du 11 décembre 2003 au 7 mars 2004, le Centre Canadien d’Architecture expose pour la première fois au public les photographies prises par John Veltri dans le cadre d’un projet intitulé Arcading Side Walks. D'une commande à but commercial, faite par une firme d’ingénieur dans le cadre d’un projet de réaménagement urbain, Veltri a réussi à concevoir des images qui touchent par leur intensité. Ces photographies sont désormais un témoignage majeur d’une attitude envers la ville représentative de l’époque.

Afin de résoudre un problème perpétuel de congestion sur l’étroite et dense 37e Rue, située dans le Garment District, le bureau d’ingénieurs new-yorkais Leonard S. Wegman & Co. propose, dans l’étude Arcading Side Walks, d’éliminer le rez-de-chaussée des édifices afin d’aménager une arcade qui permettrait la libre circulation piétonnière et l’ajout de voies supplémentaires pour les véhicules. Le Garment District, siège de l’industrie textile new-yorkaise, était en 1931 le quartier possédant la plus grande concentration d’entreprises de confection au monde. Le projet Arcading Side Walks sera refusé par le service des autoroutes de la Ville de New York.

John Veltri entreprend de photographier systématiquement la façade principale de chaque bâtiment des deux côtés de la rue en concentrant volontairement son regard sur le premier tiers des immeubles, cette portion appelée à disparaître. Choisissant d’effectuer des prises de vue frontales et rapprochées afin de donner plus de puissance à sa composition, Veltri recrée la présence des bâtiments et le caractère spatial de la rue en alignant ses fragments d’images sur de longues bandes formant des panoramas dont l’impact visuel est fascinant. Parallèlement, Veltri effectue des vues des bâtiments sous des angles divers – devant, derrière, en oblique et par les toits – dévoilant la face cachée et inaccessible des lieux dans des images à la fois surréelles, saisissantes et déstabilisantes. L’animation de la rue, son chaos, ses signes d’activité quotidienne, intéressent le photographe qui révèle, à travers une troisième série d’images, l’importante dimension sociale et humaine se dégageant du site et absente

Les photographies réalisées dans le cadre de cette étude s’insèrent, par leur propos, dans un corpus de la collection du Centre Canadien d’Architecture (CCA) qui traite des projets de réaménagement urbain et des différentes questions liées aux enjeux des villes. À partir d’une commande à but commercial, Veltri a réussi à produire des images qui nous touchent par leur forte présence et leur interprétation sensible du caractère de la rue, mettant en tension le drame potentiel sous-jacent d’une intervention radicale et irréversible des lieux.

John Veltri est né en Californie en 1938 où il étudie le cinéma et le théâtre. Il travaille d’abord comme cinéaste expérimental à San Francisco, et, de 1965 à 1975, oeuvre à New York où il se consacre à la photographie d’architecture et produit une importante documentation visuelle sur les lieux et les habitants de Manhattan. Il réalise divers essais photographiques, dont un sur la statue de la liberté, Ellis Island et la 37e Rue. Au milieu des années 1970, il réoriente sa carrière et retourne en Californie où, encore aujourd’hui, il se consacre au cinéma et conçoit des documentaires qui traitent des cultures autochtones, de la société et des communautés. Il est l’auteur de plusieurs publications dont Statue of Liberty (1971), The Parthenon (1973), Architectural Photography (1974), The Greeks (1984). Ses photographies, en plus d’avoir été publiées dans plusieurs ouvrages, figurent parmi les collections du Museum of Modern Art et du Ellis Island Museum of Immigration à New York, du Centre Canadien d’Architecture à Montréal, de la bibliothèque de la University of Pennsylvania Museum of Archaeology and Anthropology à Philadelphie, ainsi que dans différentes collections privées.

Cette exposition est proposée en complément à l’exposition sortis du cadre : price rossi stirling + matta-clark, présentée jusqu’au 6 septembre 2004.

Le Centre Canadien d’Architecture est un centre international de recherche et un musée créé avec la conviction que l’architecture est d’intérêt public. Fort de ses vastes collections, le CCA est un chef de file dans l’avancement du savoir et de la connaissance, ainsi que dans l’enrichissement des idées et des débats sur l’art de l’architecture, son histoire, sa théorie, sa pratique et son rôle dans la société.

Le CCA remercie également de leur appui généreux
le ministère de la Culture et des Communications du Québec,
le Conseil des Arts du Canada, le ministère du Patrimoine canadien et
le Conseil des arts de Montréal.

# # #

Renseignements :
Isabelle Huiban
Chef, Relations médias
Tél. : 514.939.7001 poste 2607
Téléc. : 514.939.7020
Courriel :ihuiban@cca.qc.ca